La Martinique en hiver

destination de rêve

Evasion

Absorber un peu de soleil en plein hiver, c’est la garantie de la Martinique. Les Antilles à  cette période, ça vaut tous les antidépresseurs. La Martinique est une île accueillante, variée où l’on peut jouer les Robinsons sur des plages peu fréquentées ou danser jusqu’au bout de la nuit. Chacun son rythme sous le tropique du Cancer. La Martinique, terre volcanique, est aussi une terre de contrastes. À l’ouest, la mer des Caraà¯bes est plutôt sage, propice à  une évasion carte postale. À l’est, l’Atlantique fait parler sa force et déroule sa houle. La presqu’île de La Caravelle en prend presque des allures celtes. Le sud, plus sec, plus chaud aura les faveurs des amateurs de bronzette dans quelques-uns des plus beaux lieux de la planète. Le nord, plus sauvage est à  découvrir. Il fait aussi bon s’éloigner des côtes pour découvrir le pays des mornes, le nom donné aux collines sur l’île. Au fil des kilomètres, on passe de la forêt tropicale aux champs de canne à  sucre, des salines de Saint-Anne à  la mangrove. La Martinique, c’est un concentré d’aventure et une eau à  28°C toute l’année. Evasion garantie.

47603566 img_1465 locationborddemermartinique

FOR TRAVEL -- baie de st pierre -- Martinique - PHOTO CREDIT: David Giral
FOR TRAVEL — baie de st pierre — Martinique – PHOTO CREDIT: David Giral

Indispensable : le baume, la crème, le gel, le pschitt… Bref, ce que vous voulez, mais anti-moustique ! Dès la tombée de la nuit, il faut penser à  se protéger.

Plaisir absolu : aborder l’île par la mer. On peut très facilement prendre place dans un voilier barré par un skipper professionnel. On peut organiser son séjour à  la carte et visiter d’autres îles : Grenadines, Dominique, Sainte-Lucie… Paré à  embarquer, capitaine !

Je ramène quoi ?

Des épices ! Les jolis marchés de Fort-de-France, de Sainte-Anne ou de Saint-Pierre regorgent de vendeurs d’épices. Vanille, cannelle ou même la fameuse sauce chien déshydratée. Ça mettra du soleil dans vos plats au retour.

Du rhum ! C’est obligatoire. Mais étrangement, de retour en métropole, il n’a jamais tout à  fait le même goût… Profitez d’une visite de l’Habitation Clément ou des Trois-Rivières pour faire vos emplettes en direct. Dégustation offerte. Attention à  la chaleur !

À ne pas manquer

Une sortie en mer à  la recherche des dauphins. Il y a peu de risque d’être déçu. Depuis la marina des Trois-Ilets, de nombreuses compagnies proposent ces charmantes excursions, déjeuner, planteur et zouk compris !

Le Jardin de Balata. Un petit coin de paradis créé par un horticulteur passionné. On y découvre 3 000 espèces de plantes tropicales. Magique !

La Plage des Salines. C’est LA plage de carte postale. Les cocotiers, le sable fin, la mer turquoise et délicieusement chaude. À éviter le week-end : toute l’île (ou presque) se retrouve ici, dans le sud de l’île.

Je dors où ?

Il y a pléthore de résidences de tourisme avec piscine et bungalow. Si cette ambiance ne vous convient guère, que vous ne souhaitez pas résider dans un hôtel « classique », il reste les appartements ou les villas isolés disséminés sur l’île. Il faut juste bien se faire préciser la situation sur une carte pour ne pas avoir de mauvaises surprises à  l’arrivée. Attention, l’île est grande. En s’installant à  Sainte-Anne, dans le sud, on s’expose à  plusieurs heures de route dans la journée si l’on veut absolument voir TOUTE l’île.

J’y vais quand ?

La période idéale, c’est… maintenant ! C’est la saison sèche. Beau temps (quasi) garanti. On peut évidemment y aller toute l’année, mais on peut tout de même éviter l’automne, la période cyclonique. Mais un cyclone, ça reste une expérience peu commune.

J’y vais comment ?

Air Caraà¯be propose des vols depuis Orly. Depuis Nantes, on peut s’envoler grâce à  Air France vers les Antilles moyennant une correspondance à  Paris. Peut-être le plus reposant et le plus rapide.

Accueil > Évasion > La Martinique en hiver