Évasion en baie de Quiberon

Évasion

C’est en direction du Morbihan aux deux visages que nous vous proposons de larguer les amarres. À la sortie de ce golfe unique au monde s’ouvre la baie de Quiberon. Elle est protégée par le bras immense de sa presqu’île. Au loin, on devine Belle àŽle, Houat et Hoëdic. Derrière, c’est le golfe de Gascogne. Cet endroit est une synthèse de la Bretagne méridionale. On y trouve à  la fois la variété luxuriante des chemins de randonnée qui bordent la côte, quelques-unes des plus belles plages de sable fin et, à  l’ouest de Quiberon, une côte vraiment sauvage. C’est là  que vient se fracasser la houle de l’Atlantique. La végétation y est rase, les ajoncs et la bruyère dominent et soulignent le paysage de leurs fleurs éclatantes. C’est le pays des lumières toujours changeantes. En fonction de l’heure de la journée, de la saison, le spectacle est en perpétuelle mutation. La baie de Quiberon, avec ses courants pièges, est naturellement devenue l’un des lieux phares pour les amateurs de voile. Le port de la Trinité sur Mer, qui accueille chaque année le Spi Ouest France, l’une des plus importantes régates de la saison, possède cette joyeuse ambiance véhiculée par les navigateurs en veste de quart, aficionados de l’océan et… de l’apéro. Une ambiance que l’on retrouve d’ailleurs à  Quiberon et de l’autre côté du golfe, à  Port Crouesty. À Carnac, on découvre également cette Bretagne aux deux visages  : ici, elle oscille entre le patrimoine le plus ancien avec ses alignements immenses et toujours mystérieux de mégalithes, et la station balnéaire chic et branchée où l’on peut s’amuser jusqu’au bout de la nuit. En continuant vers la presqu’île, on découvre l’immense plage sable qui déroule ses kilomètres jusqu’à  Erdeven. Côté Atlantique, c’est le règne des chars à  voile et des cerfs-volants, et côté golfe, des pêcheurs à  pied et des amateurs d’huîtres sauvages. Cette alternance entre côte sauvage et côte sous le vent, on la retrouve en majesté de l’autre côté de l’isthme de Penthièvre, quand la presqu’île s’amenuise pour ne mesurer plus que quelques mètres. Derrière, Saint Pierre Quiberon et Quiberon s’entremêlent, entre surf et pâtés de sable, campings et thalasso, shopping et balade. La corne des bateaux pour les îles rythme les journées, et laisse la porte ouverte vers d’autres aventures…

Balade en prés salés

(3 heures / 15 km)

Tout commence au pied de l’immense fort de Penthièvre. C’est la clé militaire de la presqu’île. Passer l’isthme sous le feu de ses canons ne devait pas être une partie de plaisir. Juste derrière le fort, plein sud, commence la jolie plage de Penthièvre. Elle est plus intime que celle qui la précède  : la grande route a disparu. Elle mène tout droit au petit village de Portivy. On peut y commencer la journée en douceur avec un petit café au Bateau Ivre devant les bateaux à  quai. On peut aussi y passer la nuit (voir «  Où dormir  ?  »). C’est une sorte de joli port en miniature. Le sentier continue derrière la jetée. Il longe une plage encore abritée qui oscille entre sable et rochers, pour la plus grande joie des enfants. Arrivé à  la pointe de Beg en Aud, c’est vraiment la côte sauvage qui débute. Les falaises de schiste torturé font mousser la mer. Plein sud, on passe la pointe du Percho, et on débouche sur une enfilade de trois plages  : Porz Guen (Port Blanc), Port Rhu et Port Bara. C’est le royaume du surf, du bodyboard et de ceux qui aiment les grosses vagues en général. Juste avant Port Bara, on repique plein est à  travers la lande. On traverse la presqu’île de part en part pour rejoindre Saint Pierre Quiberon et sa plage où dansent les coques de noix des Optimists. On remonte vers le nord, jusqu’à  la jetée, où l’on peut s’accorder une nouvelle pause et flâner dans le bourg. On part une nouvelle fois de la ville par la plage. Le sable ne va pas nous quitter dans notre trajet pour rejoindre Kerhostin. La baie de Quiberon s’ouvre en majesté. Les voiliers sont partout. On aperçoit Carnac, l’entrée du golfe du Morbihan. La pointe de Kerhostin passée, on retrouve l’immense silhouette du fort de Penthièvre. La boucle est bouclée.

 

 

 

Evasion_ballade_quiberon_UN11

Où dormir  ?

À Carnac
Au Tumulus, hôtel-restaurant  & spa. Vue panoramique sur la baie de Quiberon, piscine, spa… Le tout dans une jolie bâtisse rénovée avec soin. Cuisine plus que soignée. Pourquoi ne pas craquer pour le menu homard  ?
Le Tumulus – Chemin du Tumulus, Carnac – 02 97 52 08 21

 

Où dormir  ?

À Saint Pierre Quiberon
Au Petit Hôtel du Grand Large, on ne sait plus si l’on vient pour la cuisine ( un macaron Michelin) ou pour l’ambiance incroyable du lieu qui s’ouvre vers le petit port de Portivy. Attention, il y a tout juste six chambres, d’une jolie sobriété.
Le Petit Hôtel du Grand Large 11 quai Saint Ivy, Saint Pierre Quiberon – 02 97 30 91 61

Je ramène quoi  ?

Passage à  la Trinitaine obligatoire  ! Depuis 1955, on se régale des pavés pur beurre bien croquants. Le kouign amann, purement diététique, a rejoint la collection comme le quatre quart. La jolie boîte métallique pleine de gâteaux (réutilisable très efficacement en boîte à  sucre) reste le must  !
On trouve des magasins à  La Trinité, Carnac, Penthièvre, Quiberon… Faites votre choix  !

Conserverie La Belle-Iloise, La Quiberonnaise, La Compagnie Bretonne du Poisson… Là  aussi, vous avez l’embarras du choix  ! Cette activité un temps en perte de vitesse a retrouvé une belle vitalité. Il faut dire que la traditionnelle sardine se décline au beurre, se millésime, se pimente et s’accompagne maintenant de petites terrines de la mer juste à  tomber  ! De quoi prolonger le souvenir à  l’heure de l’apéro.

À visiter

Les alignements de Carnac
À la belle saison, il faut accompagner un groupe pour pénétrer dans ce champ de mégalithes unique au monde. La trop grande fréquentation menaçait en effet le site. On entre sans doute dans un site religieux, une cathédrale de pierres levées à  perte de vue.  Le musée de la Préhistoire, à  quelques kilomètres est un des plus remarquables d’Europe.
Maison des Mégalithes – route des Alignements, Le Ménec – 02 97 52 29 81
Musée de la Préhistoire  – 10 place de la Chapelle, Carnac – 02 97 52 22 04

Quelle plage choisir  ?

Évidemment, on a l’embarras du choix. Avec des enfants, les plages qui entourent l’île de Stuhan, à  la Trinité sur Mer, sont assez sympathiques  : une baignade en pente douce et un peu d’animation. Idem pour la plage de Saint Colomban à  Carnac. Pour les amateurs de criques et de vagues, la plage de Port Bara est toute indiquée (ou ses petites sÅ“urs, juste à  côté). La Grande Plage de Quiberon offre elle tout l’intérêt de la plage à  la ville  : tout est à  portée de main, le spectacle des bateaux pour les îles en plus.

Pêche à  pied

À la recherche non de la perle mais de l’huître (c’est déjà  pas mal). On trouve aussi des palourdes, coques… La richesse est incroyable. Du côté de Penthièvre, la mer se découvre assez loin, même pendant les marées d’assez faibles coefficients. N’oubliez pas les bottes  : c’est un peu vasouillard.

Accueil > Évasion > Évasion en baie de Quiberon