Une longère

revisitée

Déco

C’est au Moustoir, au creux de l’un des méandres du golfe, sur la commune d’Arradon, que se niche cette longère. D’abord maison de vacances, elle s’est transformée au gré des heureux aléas de la vie professionnelle de ses propriétaires en résidence principale. Au fil du temps, elle s’est donc métamorphosée pour accueillir tout le confort contemporain, tout en gardant son âme centenaire. Un pari osé, mais ô combien réussi. Découverte.

GR3C7626

GR3C7602 GR3C7600GR3C7572GR3C7581

La vie n’est pas simple mais elle est parfois pleine de bonnes surprises. Quand les propriétaires ont décidé d’acheter cette longère, c’était pour en faire leur maison de vacances en famille. Le sol est alors en terre battue et le reste à  l’avenant. Une première restauration est donc en lancée pour rendre la maison agréable lors des séjours en bord de mer. Mais lorsque chacun trouve un travail dans la région, il faut se rendre à  l’évidence : pour y habiter toute l’année, il faut repartir dans les travaux.

« De tout façon, les travaux, c’était ce qui nous intéressait lorsque nous avons acheté la maison, sourit la propriétaire. La bonne nouvelle, c’est que cette maison de vacances était suffisamment grande – et proche des écoles – pour que nous puissions nous y installer en famille ». Surtout, il restait un peu de place sur le terrain situé en plein cÅ“ur du petit village pour construire une extension. « Nous avons réussi, avec notre architecte Régis Dallier, à  concilier le moderne et l’ancien. J’adore l’architecture contemporaine et je trouve qu’avec les poutres de 1850 que nous avons soigneusement gardées dans le séjour, ça se marie très bien, il y a un côté cosy et authentique ».

On pénètre dans la demeure par la partie moderne de l’habitation. C’est le vaste salon que l’on découvre en premier. Il forme une aile qui avance un peu sur le jardin et qui referme la terrasse. Les sols sont recouverts d’un magnifique parquet uni qui réchauffe l’atmosphère. La circulation est parfaitement naturelle, on passe du salon à  la salle à  manger, et ensuite à  la cuisine ouverte. Chaque pièce s’ouvre largement sur le jardin de curé. « C’est vraiment pratique et facile à  vivre. Il y a une vie dedans/dehors qui s’organise dès les beaux jours, et c’est très agréable. En plus, on peut laisser jouer les enfants dans le jardin : il est parfaitement clos et on a constamment l’Å“il sur eux ».

Ce qui domine aussi dans la maison, c’est cette sensation de clarté, pas évidente à  trouver dans un longère de cette époque. Le soleil pénètre du matin jusqu’à  l’après-midi par les grandes baies. À côté d’un petit bureau plein de livres, un magnifique escalier a été intégré avec sagesse. En arrivant à  l’étage, on découvre l’une des belles surprises de cette maison : contrairement à  beaucoup de longères, on ne ressent pas ici le poids de l’effet mansarde. Quatre vraies chambres en enfilade donnent chacune sur le jardin. Elles se partagent une jolie salle d’eau. À l’autre extrémité du couloir, dans la partie moderne de l’habitation, les parents ont recréé un endroit rien qu’à  eux. En partie salon et bureau, il s’ouvre sur une chambre qui communique avec une salle de bains. Surtout, de chaque fenêtre on a une vue différente sur le golfe, ses bateaux et ses îles. Et encore, ce n’est pas le plus spectaculaire !

Un escalier astucieux a été imaginé pour arriver jusqu’à  une magnifique terrasse en bois perchée sur le toit de la maison. « C’est un poste d’observation incroyable, sourit la propriétaire. Pendant la Semaine du Golfe, le spectacle est incroyable. C’est aussi un coin lecture très tranquille et agréable au premier rayon de soleil ».

Bien présenté par
AIM Immobilier

8 bis rue Thiers, Vannes – 02 97 54 21 90 – aim@aim-immobilier.fr
www.aim-immobilier.fr

Accueil > Déco > Une longère