Déco

Maison Alfred & Louisa

dépoussière la déco

La boutique Maison Alfred & Louisa, vouée à la décoration, à l’ameublement et à l’aménagement, associe l’ancien et le contemporain et ose casser les codes de la déco.

Une boutique de 270m², qui associe des pièces vintage à des objets contemporains, des ustensiles du quotidien à du mobilier détourné de son utilisation première, voilà le pari de Maison Alfred & Louisa. Le vieil établi transformé en console, les suspensions en osier, ou encore les bocaux de grand-mère nous plongent dans une autre époque ; dans le même temps, le confort des canapés sur-mesure Bérengère Leroy, les bougies ester & erik ou les fauteuils ocre nous ramènent dans le présent. « C’est ce contraste que je cherche. J’aime casser les codes et proposer une déco audacieuse. Il suffit de pas grand-chose : cela passe souvent par quelques petites pièces, comme des coussins ou des vases », explique Fabian Théraud, à la tête de Maison Alfred & Louisa et ancien responsable scénographie et décoration de l’espace maison au Bon Marché, à Paris.

 


Lancée en octobre dernier, cette boutique fait également la part belle aux créateurs bretons. « Ils sont nombreux ! Je connaissais le potentiel, mais j’en avais sous-estimé la richesse et l’effervescence. Pour mieux les mettre en valeur, je souhaite leur consacrer un espace dédié dans l’entrée du magasin », raconte Fabian Théraud. Ici, tout le monde a sa place : les bougies Wabi-Sabi de Fougères (Ille-et-Vilaine) côtoient les brosses et balais Andrée Jardin ! Pour les clients qui souhaitent revoir leur intérieur, le maître des lieux est là pour les conseiller et les orienter dans leur projet. « Les gens voient les objets en magasin et imaginent ce que cela peut donner chez eux », précise Fabian.

L’enfant du pays, qui rêvait d’un retour en Bretagne après cinq ans à Paris, a déjà su faire valoir sa vision de la déco, puisque l’émission « La Maison France 5 » de Stéphane Thebaut s’est arrêté dans le magasin pour le tournage de l’émission diffusée le 30 mars. Nul doute que la vraie Louisa, arrière-grand-mère de Fabian et une des premières femmes à avoir monté son chantier ostréicole à Crac’h, aurait approuvé !

Maison Alfred & Louisa
11 ZA de Mané Lenn, Crac’h
Facebook
Instagram

Accueil > Déco > Maison Alfred & Louisa