cof
Sortir

Le Voyage à Nantes

Lancement de l'édition 2019

Un jour avant l’ouverture au grand public, l’équipe du Voyage à Nantes nous a emmenés découvrir les nouveautés des circuits. Nous savions à quoi nous attendre car nous connaissions la nature des œuvres (on en parlait dans cet article), mais les voir prendre vie dans notre ville annonce le début de l’été et fait son effet.

« On sait que ça va être une bonne année, nous confie Jean Blaise. Nantes fait partie des villes qui s’améliorent, et bougent le plus, le Voyage à Nantes chaque année participe à cela sans jamais renier ses valeurs et objectifs. On est vraiment contents de toutes les œuvres qui ont pu être réalisées pour cette édition. « 

Et il y a de quoi ! Le Belvédère de l’Hermitage est terminé, et risque bien de s’imposer comme une œuvre incontournable de Nantes, au même titre que les Anneaux de Buren, ou l’Eléphant de Nantes quelques années auparavant. Situé sur la Butte Sainte-Anne, Tadashi Kawamata propose cette année une oeuvre qui donne une vue imprenable sur la ville de Nantes. Le belvédère est aussi accompagné par quelques nids à retrouver au départ du Lieu Unique, et jusqu’à la butte Sainte-Anne. C’est la seule oeuvre permanente de l’édition.

 

D’autres œuvres, plus éphémères, sont également à retrouver dans le centre-ville. On vous fait notre petit listing coup de 

Réversion, de Cécile Beau

PASSAGE SAINTE-CROIX ⊥ Tous les jours de 10h à 19h, entrée libre

Intrigant. « Intrigant » est le premier mot qui vient à l’esprit en découvrant le travail mené par Cécile Beau. Toutes les pièces nous font découvrir les végétaux et minéraux d’une autre manière. Une salle dispose de 3 aquariums qui, en vue des réactions chimiques, n’auront plus du tout le même aspect dans 3 mois. Il faudra donc au moins y aller deux fois.

Les théâtres optiques « Hôtels et faunes », de Pierrick Sorin

À retrouver dans différents hôtels de Nantes, accès libre

Pierrick Sorin investi 8 hôtels avec « saynète holographique » : il s’y met en scène dans des situations en relation avec l’univers propre de l’établissement et sous les traits d’un client plutôt atypique, pour qui l’hôtel devient un lieu d’expériences pour le moins décalées, parfois surréalistes ! On y retrouve de tout : un boxeur qui vient à bout d’un radis qui devient tout bleu (Hôtel Radisson Blu), un chanteur qui répète sous sa douche et se fait arroser à chaque mauvaise note (Hôtel Voltaire Opéra)… Les saynètes sont à retrouver dans les différents hôtels partenaires : Ibis (gare nord), l’Okko hôtel (château), l’hôtel Voltaire opéra, l’hôtel Amiral, l’hôtel Duquesne, le Radisson Blu, l’Oceania hôtel de France.

 

If only the sea could sleep, de Claire Tabouret

HAB GALERIE ⊥ Ouverte 7j/7 de 10h à 19h, y compris les jours fériés

Cette exposition, au HAB Galerie, est une véritable expérience immersive dans l’histoire marine de deux amants. C’est sur d’anciennes voiles de bateau que vous décrire les peintures de l’artiste. Grâce à la bande son, créée par Aska Matsumiya et Alex Somers, la sensation de naviguer est impressionnante car, suspendues dans l’espace, les voiles se meuvent comme si elles prenaient le vent. Une petite pièce plus intime, au fond de la galerie, vient ajouter une autre dimension à cette exposition, qu’on ne voit plus de la même façon une fois que l’on en ressort.

Cette exposition sera visible jusqu’au 15 septembre.

On adore aussi la jungle intérieure, au Passage Bouchaud, l’oeuvre de l’artiste Evor qui a vu le jour lors de l’édition 2018. Cette année, elle s’épanouit encore un peu plus et prolifère dans l’espace en se prolongeant sur le toit-terrasse. C’est une véritable parenthèse végétale, et ce, en plein centre de Nantes.

Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive. Nous avons sélectionné quelques œuvres qui nous ont marqués. Le Voyage à Nantes démarre dès demain, avec la nuit du VAN au cours de laquelle vous pourrez, à votre tour, découvrir ces œuvres et les autres… »

Accueil > Société > Le Voyage à Nantes