Beauté

« Cosmétique fraîche »

la nouvelle tendance beauté

Cela ne se passe pas dans votre frigo, mais bien de votre salle de bains. Aujourd’hui, les cosmétiques tirent le maximum de la nature, pour notre bien-être.

 

On le sait toutes, la beauté passe aussi par notre assiette. Et si c’est bon pour notre corps, c’est aussi bon pour notre peau ou nos cheveux. Ça, les fabricants de cosmétiques l’ont aussi compris. Fresh, Ringana ou Nuori occupent désormais le créneau de la cosmétique fraîche, certains depuis plus longtemps que d’autres (Ringana a vu le jour en 1996, Nuori en 2015). Et les ingrédients qu’ils utilisent pourraient bien figurer dans une recette de cuisine : radis noir, poivre du Sichuan, eau d’orange, thé vert matcha, huile de sésame, vinaigre de pomme, ananas… « Il y a zéro parfum de synthèse, zéro conservateur, zéro paraben, zéro huile essentielle, zéro chimie. Nos produits sont vegan et certifiés Ecocert », détaille Marie Rault, partenaire Ringana, basée à La Baule. Alors comment font-ils pour bannir la chimie de leurs formulations ?

Dans les cosmétiques frais, il y a zéro parfum de synthèse, zéro conservateur et zéro paraben.

Première chose, ils utilisent des matières premières de qualité. « Dans les produits traditionnels, il y a 40% de conservateurs pour 60% de principes actifs. Chez Ringana, tout est 100% naturel. On peut aussi utiliser des ingrédients que les fabricants habituels n’utilisent pas, car ils ne se marient pas avec les conservateurs. Comme les extraits de bourgeons, par exemple, qui nourrissent la peau en profondeur. Même l’eau est très pure », explique Marie. Ce sont également des produits qui peuvent être utilisés par toute la famille. « Notre but, c’est aussi de réduire le nombre de produits dans la salle de bains. Comme les produits sont 100% naturels, ils peuvent être utilisés par tous, ils sont très efficaces, et on n’a donc pas besoin de multiplier les flacons », affirme Marie.

Deuxième ingrédient, la date de péremption. Car, de la même manière qu’il y a une date limite de consommation sur nos produits alimentaires, il en existe une sur nos produits de beauté. Dans les cosmétiques traditionnels, elle est longue – dans certains cas, il peut s’écouler trente mois entre la fabrication d’un produit et sa présence dans les rayons de votre boutique ! Quand on sait que les propriétés des vitamines disparaissent en quelques mois, on comprend mieux pourquoi il est dans l’intérêt des fabricants de prolonger la durée de vie de leurs produits. Dans les cosmétiques fraîches, cette date se réduit à quelques mois, six mois environ chez Ringana. C’est pour cela qu’il a fallu étudier tout le parcours du produit. Et l’arrivée d’Internet permet de mettre directement le consommateur face au producteur. « Les produits sont fabriqués régulièrement. Par exemple, notre huile dentaire est produite tous les trois jours. Quand le client reçoit son produit, il est forcément frais », explique Marie.

Dernier élément, le packaging : des flacons en verre et des packagings « airless ». Les premiers sont recyclables et les seconds empêchent l’air de pénétrer dans le flacon, et donc d’altérer le produit. « Il y a une réelle prise de conscience des gens. De plus en plus, ils cherchent à consommer de manière plus citoyenne », justifie Marie Rault.

Mais rassurez-vous, ce n’est pas parce qu’on parle de cosmétiques fraîches qu’il faut les garder au frais !

 

www.ringana.com

mapetiteboitefraiche@hotmail.com

 

 

Accueil > Beauté > « Cosmétique fraîche »