Evasion

Accueil > Evasion

Saint-Pétersbourg

Au confluent des Russie

Si proche, et pourtant si loin. Ouverte sur l’Europe, l’ancienne capitale des tsars n’a aujourd’hui rien perdu de son éclat. Les régimes politiques qui se sont succédé ont en permanence cherché à conserver l’allant de ce qui est l’une des plus belles vitrines de la Russie. Même aux premiers temps du communisme, les palais ont été conservés, entretenus. Après la Seconde Guerre mondiale, c’est sous Staline qu’a commencé la restauration du palais d’été, en partie détruit par les nazis.

Saint-Pétersbourg, autrefois Pétrograd, autrefois Leningrad, est aujourd’hui une mégapole de plus de cinq millions d’habitants. On y croise des touristes du monde entier, les grandes enseignes internationales, l’histoire à chaque coin de rue, mais aussi des retraités qui vendent quelques patates et trois conserves, pour essayer de gagner un peu d’argent. L’ancienne capitale n’a pas encore été touchée par la gentrification qui s’est répandue en Europe dans toutes les métropoles, avec tous ces petits commerces tendance. Si proche, et pourtant si loin, derrière les façades impeccables, on devine, dans les arrière-cours, la réalité d’une Russie pleine de contradictions. Un voyage inoubliable.

Une nuit à Fontevraud

La plus grande cité monastique d'Europe

C’est un pan de l’histoire de France que l’on découvre en arpentant les treize hectares du site de Fontevraud. L’abbaye royale, classée monument historique depuis 1840, est désormais inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et accueille des visiteurs venus de la planète entière.

La Martinique en hiver

destination de rêve

Absorber un peu de soleil en plein hiver, c’est la garantie de la Martinique. Les Antilles à  cette période, ça vaut tous les antidépresseurs. La Martinique est une île accueillante, variée où l’on peut jouer les Robinsons sur des plages peu fréquentées ou danser jusqu’au bout de la nuit. Chacun son rythme sous le tropique du Cancer. La Martinique, terre volcanique, est aussi une terre de contrastes. À l’ouest, la mer des Caraà¯bes est plutôt sage, propice à  une évasion carte postale. À l’est, l’Atlantique fait parler sa force et déroule sa houle. La presqu’île de La Caravelle en prend presque des allures celtes. Le sud, plus sec, plus chaud aura les faveurs des amateurs de bronzette dans quelques-uns des plus beaux lieux de la planète. Le nord, plus sauvage est à  découvrir. Il fait aussi bon s’éloigner des côtes pour découvrir le pays des mornes, le nom donné aux collines sur l’île. Au fil des kilomètres, on passe de la forêt tropicale aux champs de canne à  sucre, des salines de Saint-Anne à  la mangrove. La Martinique, c’est un concentré d’aventure et une eau à  28°C toute l’année. Evasion garantie.