Rochefort-en-Terre

Loin de la mer, près du coeur

Evasion

Le titre n’a pas surpris les – déjà  nombreux – habitués des lieux : élu « Village préféré des Français 2016 », Rochefort-en-Terre a connu cet été une affluence inédite. Et ce n’est pas fini : les illuminations de Noël du bourg, renommées au-delà  de la région depuis des années, ont fait de décembre un nouveau mois de folie chez les sept cents Rochefortais.

À 35 km au nord-est de Vannes, Rochefort-en-Terre et ses vieilles pierres ont volé la vedette aux belles plages de sable du Morbihan. Son élection au titre de « Village préféré des Français 2016 », dans l’émission de Stéphane Bern sur France 2, a décuplé la fréquentation estivale déjà  intense des amoureux de la splendeur du site. Une victoire que, pourtant, beaucoup n’osaient pronostiquer après le succès obtenu l’année précédente par Ploumanac’h, dans les Côtes d’Armor. Un village breton, deux années de suite ? Cela semblait impossible. Les charmes de la cité morbihannaise et la mobilisation de ses fans ont prouvé le contraire. Depuis, la nouvelle plaque a été apposée sur l’Office de Tourisme, pour rejoindre la kyrielle de distinctions précédemment attribuées à  Rochefort-en-Terre : « Village fleuri – 4 fleurs », « Petite cité de caractère » et « Plus beau village de France »…

Artisanat

Une affluence à  gérer

Dès l’annonce du prix, préfecture, gendarmerie et mairie se sont attelés à  résoudre l’équation circulation. Trouver de nouvelles places de stationnement, adapter le sens des flux, interdire la circulation à  certaines heures… Le tout sans lancer de lourds chantiers de transformation, alors que les premiers camping-cars se présentaient déjà . Le défi a été relevé, et touristes et habitants ont pu cohabiter presque tranquillement. « On peut marcher de façon agréable dans les rues et admirer les jolies façades en sécurité, témoignaient cet été Françoise et son ami Lucien, des Angevins. Nous sommes en thalasso à  Carnac et nous ne pouvions pas manquer une escapade jusqu’ici, après avoir apprécié le village à  la télé ». À l’Office de Tourisme, les chiffres parlent d’eux-mêmes : une fréquentation du bureau en hausse de 60% et, pour les commerçants (qui ont dû embaucher des saisonniers supplémentaires), une augmentation de chiffre d’affaires de plus de 30%. Les week-ends, inutile de penser trouver une place dans un restaurant sans avoir réservé suffisamment tôt. « Le service a parfois été compliqué, mais nous avons tout fait pour refuser le moins de personnes possible, raconte-t-on à  la crêperie La Terrasse. Nous savions que cela ne durerait qu’un temps, car avec l’automne et surtout l’hiver, Rochefort-en-Terre redevient un village presque comme les autres, où il est difficile de faire vivre beaucoup de commerces ». Passée la mi-septembre, plusieurs des boutiques d’artisans d’art ont en effet fermé leurs portes, rendez-vous à  la prochaine affluence…

rochefort-en-terre-m-gross-3

Habits de lumière

Et il ne faudra pas attendre très longtemps. Depuis 2000, Rochefort-en-Terre revêt des habits de lumière pour les fêtes de fin d’année, et le mariage réussi des vieilles pierres et des éclairages attire de très loin. Du 25 novembre au 1er janvier 2017, la petite cité s’es illuminée tous les soirs à  partir de 17h30. Guirlandes, rideaux de lumière, stalactites scintillent au-dessus des têtes des passants et sur les façades, tandis que de multiples animations réjouissent petits et grands. On se balade en calèche, on déniche des cadeaux originaux, on se ragaillardit d’un verre de vin chaud, on déguste des crêpes, on découvre  le château ouvert pour l’occasion, on suit des visites guidées contées ou chantées… Ici, le décor de fête et l’ambiance ne ressemblent à  aucune autre, et c’est pour cela que beaucoup n’hésitent pas à  parcourir des kilomètres pour y assister en prenant bien soin de suivre les conseils des locaux : arriver au plus tard vers 16h30 pour trouver une place de parking et pourquoi pas réserver une table dans un restaurant… Après, ce sera une cohue joyeuse.

illumination-rochefort-en-terre-a-gui-6

illumination-rochefort-en-terre-a-gui-3

La campagne, aiguillon du littoral

Pour profiter le plus longtemps possible de l’effet « Village préféré des Français » et générer un tourisme étalé sur l’année et non plus seulement à  l’été et aux fêtes de Noël, les élus de Rochefort se sont rapprochés de leurs homologues de Ploumanac’h, quartier de Perros-Guirec, le lauréat de 2015. Plus d’un an après, le site des Côtes d’Armor continue à  susciter la curiosité de visiteurs et se voit désormais intégré dans des programmes de circuits d’autocars. Quelque cinq mille personnes supplémentaires, qui ne seraient pas venues sans l’impact du titre, auraient ainsi fréquenté Ploumanac’h et fait fonctionner son économie. « Nous souhaitons promouvoir un circuit reliant les « Villages préférés » bretons, en y intégrant, si possible, Locronan, annonce Jean-François Humeau, le maire de Rochefort. Ce village du Finistère avait fini deuxième de l’émission en 2013 et comme nous, il est très fréquenté pour ses illuminations de Noël ». Du coup, les élus de Perros-Guirec réfléchissent à  des éclairages des magnifiques rochers de granit rose du port de Ploumanac’h. Qui aurait imaginé qu’un jour, des villages ruraux bretons aideraient le littoral à  se promouvoir ?

chateau-rochefort-en-terre-a-gui-1Yves Pouchard

Accueil > Évasion > Rochefort-en-Terre