Visite privée

Le charme réinventé

d'un appartement de famille

Niché au dernier étage d’un immeuble en plein centre-ville de Nantes, cet appartement a été entièrement restauré. La magie du noir et du blanc opère pour ce lieu plein de lumières et de surprises, mais qui a su garder son âme. Visite exclusive d’un appartement qui ne l’est pas moins.

  • Entrée
    Un cerf, une autruche, ces hybrides meubles/animaux donnent un petit coup de folie et un côté cabinet de curiosités à l’entrée. 

  • Salon
    Au mur, un tissu plissé donne au lieu un côté théâtral et chaleureux. Partout, de petites touches dorées viennent réchauffer l’atmosphère et révéler la puissance de la couleur noire.

  • Salon télé
    Création d’Aude Alivon, un filet de nylon aux pampilles de cristal a été accroché au plafond. Un spot fait briller l’installation de mille feux.

  • Salle à manger
    La suspension offre une impression de roche volcanique. Dessous, la table trouvée en Belgique joue le contraste avec les fauteuils noirs tous différents, pour apporter un peu de folie et casser la symétrie.

Il a fallu un an de travaux à Aude Alivon, qui est à la fois la propriétaire et la décoratrice du lieu, avant de pouvoir faire emménager toute sa famille ici. La décoratrice a totalement craqué pour cet endroit. « Ça a vraiment été un coup de coeur total, se souvient-elle. Il y a d’abord la lumière, puis les points de vue. Côté rue, on aperçoit la tour Bretagne, les toits et des murs de pierre, il n’y a aucun vis-à-vis. De l’autre côté, plein ouest, j’ai l’impression d’être Mary Poppins : on voit la coupole de Notre-Dame-de-Bon-Port, la tour Dobrée. Je me retrouve un peu dans le décor de mon enfance, sur l’île de la Cité, en plein Paris. Nous sommes dans une rue très calme et pavée du centre-ville, presque dans un autre temps, et ça me va très bien ».

 

Aude Alivon a souhaité conserver l’immense couloir qui fait le lien entre toutes les parties de l’appartement. « Je n’ai pas touché à la distribution de l’appartement. Elle est parfaite ». Un parti pris très fort a été choisi : marier aux murs le noir et le blanc. « Peindre tout en blanc, cela aurait été très élégant, mais un peu classique. Mon métier, c’est aussi apporter des choses différentes. Ici, avec un immense contraste de noir et de blanc, des touches de lumière et quelques éléments dorés, j’étais sûre de pouvoir obtenir un résultat intéressant », explique-t-elle.

Dès l’entrée, on devine les trois pièces de réception, en enfilade, le petit salon qui abrite la télévision, un grand salon et sa jolie cheminée, et la belle salle à manger. Chaque espace est séparé par d’énormes portes à petits carreaux en accordéon, qui permettent de se voir… sans s’entendre. « Ce triple espace est parfait pour une famille, je pense que je ne ferai plus jamais autrement. Il peut ainsi y avoir une pièce où l’on joue et où on papote, et une pièce plus calme, où l’on peut bouquiner », sourit-elle. La salle à manger, avec ses très jolis décors en stuc, des corbeilles de fruits nichées dans les moulures, est destinée aux réceptions, comme à l’origine.

La cuisine a été recréée comme pour concentrer la vie familiale. Chacun peut se retrouver autour de l’îlot central et sa vue imprenable sur les toits de Nantes, jusqu’à la colline. La cuisine en formica blanche et rose a cédé la place au noir qui signe cet appartement. Les carreaux de ciment auraient pu toujours être là. Un mur entier de placards dissimule à la fois les ustensiles de cuisine, mais aussi une partie lingerie. Pour ne pas casser les volumes de cette pièce, une hotte intégrée pour la grande plaque de cuisson à induction a été choisie. Aude Alivon a craqué sur les suspensions, dénichées aux Pays-Bas.

           

 

 

La cuisine permet d’accéder à une des parties les plus charmantes du lieu : une petite coursive, qui a été fermée et qui débouche sur une chambre un peu à l’écart. Dans ce lieu à la Walt Disney, immédiatement adopté par la fille de la famille, on découvre encore un autre point de vue sur l’île de Nantes, la grue Titan, l’usine Béghin-Say. Aude Alivon a réussi le tour de force de caser un espace nuit, un espace douche et un bureau dans ce petit endroit, où se décline toujours cette décoration aux teintes noires et blanches.

 

L’autre adolescent de la maison a sa chambre à proximité de l’entrée, et les deux plus jeunes restent près de leurs parents. Chacun possède sa salle d’eau. Mais une baignoire commune a été nichée au bout du couloir. « Pour le petit, le bain, ça reste magique, sourit Aude Alivon. Ici, on a droit à plein d’éclaboussures quand les petits sont ensemble, c’est la belle vie. On fait aussi des « bains bougies », s’amuse-t-elle. Ça sent bon, il y a des jolies lumières. Les enfants adorent ».

Accueil > Déco > Le charme réinventé