À Vannes

C'est vue sur vie

Déco

Le quartier de Conleau où est située cette jolie maison de famille est un quartier de rêve. Tout proche du centre-ville de Vannes, accessible par les transports en commun, on est à  deux pas de la plage, des petits restaurants et bars de bord de mer, et d’une des promenades les plus courues du golfe. Comme souvent ici, il faut un peu d’expérience pour s’y retrouver entre les rivages vannetais, ceux de Séné et d’Arradon. Le grand bonheur de cette maison, légèrement en retrait du littoral et de ses promeneurs curieux, c’est de pouvoir admirer les navettes en partance pour les îles, les voiliers qui appareillent pour une journée ou pour un tour du monde, et surtout les couleurs toujours changeantes d’un golfe plein de vie. Découverte.

  • Quand on bénéficie d’une telle vue, il faut la chérir. C’est tout le travail qui a été réalisé ici, grâce à  cette terrasse XXL avec vue sur le golfe et les bateaux qui s’échappent en direction de la haute mer.

  • La terrasse est ici clairement traitée comme une pièce de vie supplémentaire, avec ses grandes baies vitrées qui permettent de jouer sur le dedans/dehors à  la belle saison. Justement, elle a été aménagée spécialement pour étirer les beaux jours. À l’abri des vents dominants, elle est protégée par un immense store banne de couleur très sobre, qui se fond dans le décor, tout comme le joli dallage gris ardoise. Rien n’a été négligé pour soigner cet extérieur.

  • La très bonne idée a été de casser l’effet glacis d’une terrasse trop importante par la création d’un petit carré d’inspiration zen, empli de galets blancs. Cela permet de structurer et de créer des espaces. En fonction de là  où l’on décide de s’installer, près du salon ou de la suite parentale, le cadrage change.

  • À l’intérieur, dans l’immense pièce de vie, impossible de se tromper : la star, c’est bien le golfe. Depuis l’espace salon, la petite mer est bien visible au travers de la baie vitrée qui occupe quasiment tout le pan de mur. L’aménagement est évidemment imposé par cette vue et joue la sobriété. Devant le canapé style Chesterfield bleu, une table basse carrée en verre trempé se fait oublier. Seule la toujours spectaculaire Lounge Chair signée Charles Eames s’impose dans ce paysage. Rien de plus normal pour un siège qui fait partie de la collection permanente du MoMA, le musée d’art moderne de New York.

     

  • Le mur sur lequel s’appuie la jolie cheminée en pierre blanche a été habillé d’un lambris gris-bleu très clair, dans un style Hamptons assumé qui apporte douceur et chaleur à  la pièce.

  • Le design discret est aussi présent dans l’espace dévolu à  la salle à  manger. Ici, ce sont les fauteuils Costes, conçus par Philippe Starck pour la célèbre brasserie parisienne en 1982, qui assurent le spectacle.

  • Le bois et leur forme arrondie ne sont pas sans rappeler la coque des bateaux que l’on aperçoit par la baie coulissante.

  • La lumière entre à  flots dans la très belle cuisine laboratoire. L’immense fenêtre-bandeau éclaire un très joli plan de travail en Corian®, qui épouse parfaitement toutes les surfaces. Le Corian® sert ici de crédence et d’évier pour créer des lignes très pures. Pour conserver les volumes et permettre la circulation de la lumière, des meubles bas laqués de blanc ont été privilégiés. Pour faciliter l’accès aux ustensiles et à  l’épicerie, le recours aux tiroirs a été largement utilisé. Même la hotte, au-dessus de la plaque de cuisson à  induction XXL, joue la discrétion.

  • L’escalier en bois peint en blanc, entouré de murs recouverts de lambris clair, donne accès à  l’étage où l’ambiance se fait plus « cosy », avec un papier peint blanc-gris style cuir de crocodile et des tableaux et meubles aux couleurs vives. Quelques touches de chrome viennent affirmer cette ambiance très actuelle.

  • Les chambres de cette maison reflètent bien la philosophie d’un lieu tout entier tourné vers la qualité de vie de ses habitants. Que ce soit à  l’étage ou au rez-de-chaussée, avec l’accès direct à  la terrasse, elles bénéficient d’une vue unique sur le golfe du Morbihan. En bas, l’ambiance fait la part belle aux matières naturelles grâce au bois, que l’on retrouve des chevets aux lampes, en passant par un discret lambris. À l’étage, le style se fait plus affirmé quand la tête de lit blanche tranche sur un revêtement brun sombre façon cuir de crocodile.

  • Ce contraste entre le noir et le blanc, on le retrouve aussi dans la salle de bains de l’étage. Ses lignes très pures mettent bien en avant la jolie baignoire courbe, posée sur son estrade.

Accueil > Déco > À Vannes