Rencontre

Teo et Lunet

Le savoir-faire des indépendants

Ils font partie des belles enseignes qui font rayonner le centre-ville de Nantes. Ils ont un savoir-faire et une vision de leur métier qui invite la clientèle la plus exigeante à pousser la porte de leurs jolies boutiques qui se font pratiquement face. Nous avons voulu réunir Laurent Garnier (TeO) et Anne-Sophie Créach (LUNet) pour une interview croisée. Rencontre.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’ouvrir votre boutique ?

Laurent Garnier (TeO) : Ma filiation, mon parcours artistique. Quatrième génération dans le textile, j’ai une réelle connaissance des produits. J’ai tout ce riche patrimoine inscrit en moi. J’ai été élevé à une époque où l’on faisait du beau, du bien fait, où l’on savait accueillir une cliente, la conseiller, la chouchouter.

Anne-Sophie Créach (LUNet) : Une évidence. Je suis d’une famille d’opticiens, mes parents l’étaient et ma fille le sera. J’ai vécu et je vis l’évolution technique de mon métier, l’émergence des créateurs… C’est stimulant, ce renouveau permanent.

Selon vous, ces créations sont de plus en plus pointues ?

LUNet : C’est incontestable. Si l’on prend un seul aspect en plus du design, celui des matériaux – les alliages précieux, la pierre, le bois ou la corne… Ces éléments nouveaux sont travaillés de manière unique. On revient vers un travail qui tient plus de l’artisanat que de la grande distribution.

TeO : L’offre créative est plurielle tant par ses formes que ses nouvelles matières et guide mes choix au travers de mon savoir-faire et mon style. Une grande diversité de marques en exclusivité sont disponibles, sans snobisme d’étiquette, mais avec une vraie valeur ajoutée.

Laurent Garnier et sa collaboratrice – Boutique TeO

Comment faites-vous pour vous y retrouver et faire votre choix dans l’opulence des marques et des créateurs ?

LUNet : Notre feeling est le moteur. La provenance des produits, le soin apporté aux finitions est primordial. Mais avant tout, avoir un coup de cœur. On expertise la technicité, la durabilité, la pertinence du produit. Il faut qu’il apporte quelque chose de différent, sinon il n’a aucun intérêt.

TeO : L’essence de mon travail, c’est l’anticipation. Mes achats sont réalisés huit mois avant leur arrivée en boutique. Mon ressenti est immédiat. Pour cette sélection, je dois être aux aguets. Humer l’air du temps. Ressentir les tendances. Je suis profondément passionné par le beau et la juste proportion. Stimulé par les salons, les expos, les voyages, et puis l’image que je me fais, moi, du corps de la femme. Au bout de quinze ans, je sais avant elle ce qu’elle attend de moi.

Et justement, qu’attendent vos clientes ?

TeO : Une prise en charge. Que je renouvelle leur style, le fasse évoluer en fonction de leur mode de vie. Et ça, avant que notre mode soit diffusée dans les grandes enseignes. Ce qu’elles veulent – et ce qui me plaît – c’est ce sentiment d’exclusivité individuelle.

LUNet : Nos clients recherchent la distinction discrète de nos produits qualitatifs et, bien sûr, le conseil. Nous sommes tous, ici, artisans lunetiers. Nous faisons nos montages, nous maîtrisons notre technologie. Tout est validé par nos soins. Ce sont vos lunettes que nous réalisons pour vous.

Anne-Sophie Créach – Boutique LUNet

Le conseil, c’est fondamental ?

TeO : Chez moi, on ne vient pas chercher uniquement un vêtement, une paire de chaussures ou un parfum. On vient chercher une ambiance, un échange constructif, une confiance, un état d’esprit. Je suis un œil extérieur – parfois critique – mais objectif. Cela permet aussi aux femmes de reprendre confiance en elles.

LUNet : C’est indissociable de notre métier. Les montures, c’est d’abord le reflet d’une personnalité, d’un caractère, d’une envie. Pour chaque personne, nous proposons un choix très vaste en rapport avec sa morphologie. C’est le client qui fixe ses limites. Nous l’accompagnons objectivement dans ses transgressions.

Diriez-vous que c’est précisément ce que l’on vient chercher chez vous, en tant qu’indépendants : une personnalité ?

LUNet : Nous sommes une équipe de cinq artisans et nous avons chacun nos individualités, nos sensibilités. C’est notre force commune. Chacun choisit ses collections et les défend, c’est stimulant.

TeO :Forcément ! La personne en face de vous, c’est le créateur de cet univers, celui qui achète, qui a cette vision. On ne peut pas demander à la conseillère d’une grande chaîne d’avoir cet investissement-là.

Vos boutiques, c’est le véhicule de votre image ? 

TeO : Nous véhiculons une certaine image, un goût du beau qui peut refléter l’idée d’une boutique de luxe. Et nous en avons les codes. Le cadre, notre disponibilité et nos services sont notre luxe. Les retouches, le conseil à distance, l’expédition de look complet à nos fidèles clientes, dont nous connaissons tout. Et, surtout, un carnet d’adresses incontournable pour les demandes de dernière minute. Alors oui.

LUNet : Nous l’avons souhaité dès l’entrée du magasin, au look affirmé et contemporain, jusqu’à la livraison de vos lunettes et leur suivi. Quand on pousse la porte de notre boutique, c’est un tout et les notions de beau comme de service sont fondamentales.

Un dernier mot… de passionnés ?

En chœur : Nous aimons profondément ce que nous faisons ! Nos prises de risque, notre enthousiasme et notre quête perpétuelle de renouveau nous poussent naturellement à mettre le meilleur de nous-même au service de notre clientèle.

Nous cultivons et assumons notre différence…


LUNet

9 rue Scribe, Nantes – 02 40 69 32 57

14 rue Boileau, Nantes – 02 40 48 64 01

FacebookInstagram

TeO

14 rue Scribe, Nantes – 02 51 89 43 65

FacebookInstagram

Accueil > Société > Teo et Lunet