Place de la Petite Hollande

Le cœur de ville va bouger

Dossier

La première branche de l’étoile verte passera par la place de la Petite Hollande. C’est aujourd’hui, avec ses sept cents places, le plus important parking du centre-ville et la place du plus grand marché de la métropole. Demain, le marché restera, mais les voitures, elles, devront se loger dans un parking sous-terrain payant. C’est l’idée de base. En revanche, le dessein de la future place, lui, est loin d’être acté. Un concours international a été lancé pour imaginer la place de la Petite Hollande de demain. Le maître d’œuvre doit être désigné à la fin de l’année. « C’est notre dernière opportunité d’avoir une grande place publique qui donnera sur la Loire, pointe Johanna Rolland, la maire de Nantes. C’est fondamental pour le cœur de la ville. Le réaménagement du cours des 50 otages a marqué le Nantes des années 90, je pense que le devenir de la place de la Petite Hollande marquera le Nantes des années 2030, parce que c’est l’interface entre l’Île de Nantes, la ZAC des Isles et le Bas-Chantenay ». Le paysage de cet espace est d’ailleurs loin d’être figé, et il est peut-être beaucoup plus vaste que l’on ne le pense. Le CHU, aujourd’hui solidement implanté entre le cœur de ville et la Loire, est voué à disparaître pour être reconstruit sur l’Île de Nantes. Rien n’est aujourd’hui décidé quant à l’avenir réservé à cet espace gigantesque qui sera libéré. D’autre part, une étude a été lancée pour créer un lien entre le canal Saint-Félix et la Petite Hollande. L’aménagement pourrait commencer à partir de 2020.

NANTES

Ce qui va changer

 

  • CHU sur l’Île de Nantes : ouverture en 2026

    Les travaux seront réalisés en une phase unique après le déménagement du MIN à Rezé, en 2020. Le site a une superficie de dix hectares entre le fleuve et le futur parc urbain de l’Île de Nantes. 976 millions d’euros doivent être engagés pour la construction de ce qui a pour ambition de devenir « un pôle majeur de santé publique au cœur de Nantes ». Six mille étudiants seront accueillis sur le site. Un nouvel axe de circulation, le « Parkway », doit relier le pont Anne de Bretagne au pont des Trois-Continents.

  • Une nouvelle ligne de tram sur l’Île de Nantes en 2026

    Elle va relier le quai de la Fosse à la ZAC des Isles à Rezé, en passant par le quartier de la Création et le CHU. Les études viennent d’être lancées. Mais le nouveau tracé devrait être raccordé à la ligne 1 du tramway au niveau de l’arrêt Chantiers navals. Le pont Anne de Bretagne doit être doublé à cette occasion.

  • La gare : livraison en 2019

    La sixième gare de province se refait une beauté sous la houlette de Rudy Ricciotti, le créateur du MuCEM à Marseille, pour absorber un trafic prévu de vingt-cinq millions de voyageurs à l’horizon 2030. Au niveau de l’accès nord, un vaste plateau piétonnier sera mis en place. Plus aucune voiture ne circulera entre le Jardin des plantes et le château des Ducs. Le canal Saint-Félix doit être en partie découvert pour pouvoir profiter d’une vue inédite sur l’Erdre.

Et aussi…

  • Après cent cinquante ans de présence, les bains-douches municipaux vont quitter le quai Baco.
  • L’ancienne prison et son site de 12 600 m² vont accueillir cent soixante logements (dont la moitié de logements sociaux), une crèche, un parking, un nouveau théâtre de deux cent cinquante places. Fin des travaux en 2020.
  • La Cité des congrès sera étendue et modernisée à l’horizon 2022.
  • La place Félix Fournier (devant la basilique Saint-Nicolas) sera réaménagée pour devenir le pendant vert et accueillant de la place Royale.
  • La Tour Bretagne sera toujours là…

Accueil > Société > Place de la Petite Hollande