Santé

Une peau de 20 ans à 40 ans

(ou l'inverse)

Notre peau est le reflet de notre vie : ses rides, ses grains de beauté, ses tâches, ses rougeurs en disent long sur nous et peuvent même dévoiler notre âge. Enfin, un âge qui n’est pas toujours le même que notre âge réel… 

Connaissez-vous l’âge de votre peau ? Non ? Aujourd’hui, c’est possible : l’nstitut Dr Pierre Ricaud s’est doté d’une nouvelle machine permettant un diagnostic complet de la peau. Je vous l’accorde, révéler son âge est parfois délicat mais lorsque c’est une machine qui s’y emploie, cela peut être carrément vexant ! « Le but n’est pas de faire peur aux clientes », annonce d’emblée Myriam, à la tête de l’institut. « Ce diagnostic permet de connaître sa peau de façon objective et pas seulement sur des sensations ou des impressions. » Et quand on connaît mieux sa peau, on la soigne mieux ! 

Régler ses rituels de beauté

La machine va étudier nos rides d’expression, notre taux de sébum, nos rougeurs, l’élasticité de notre peau, son hydratation, la dilatation des pores, etc. « La peau évolue en fonction des saisons, de notre environnement, de notre mode de vie… Ce diagnostic pointu va permettre des réglages dans nos rituels beauté. » Nous voilà (un peu) rassurés.

Place au diagnostic. Rides d’expression : entre 45 et 50 ans ! Bien au-dessus de notre âge réel – que l’on ne dévoilera pas ici, bien sûr ! Taux de déshydratation : 34%. « Votre peau est déshydratée, ce qui explique que les rides d’expression soit plus prononcées. » Voici un point à corriger. Élasticité : 66% – ce qui correspond à notre âge. Sillon nasogénien – vous savez celui qui va du nez au coin de la bouche : 26-30 ans. C’est la bonne surprise ! Le diagnostic continue et finalement, notre peau est (relativement) jeune. Avec quelques réglages, elle sera parfaite !

 

Institut Dr Pierre Ricaud

11 rue Contrescarpe, Nantes

02 51 84 38 85

 


Comment éviter le vieillissement cutané prématuré 

Prendre soin de sa peau passe aussi par quelques réflexes que l’on connaît sans les appliquer à la lettre. « Le premier assassin de la peau, c’est le soleil ! », insiste le docteur Jean-Marc Chavigny, dermatologue à Nantes. « Suivent, bien sûr, le tabac, l’alcool, la malbouffe, le stress. Ces facteurs environnants peuvent conduire quelqu’un de quarante ans à avoir la peau d’une personne de quatre-vingt-dix ans ! Sans exagération ! », énumère-t-il. Bref, un mode de vie plus sain permet de ralentir le vieillissement de la peau et est au moins aussi efficace que des soins spécifiques.

Accueil > Beauté > Une peau de 20 ans à 40 ans