Portrait

Chic, du plastique !

Biosourcé et made in France, le jouet fait sa révolution

Des Nantais proposent tout un univers de jeux et de jouets aux enfants. Des jouets en plastique recyclé et biosourcé qui promettent aux petits de les faire voyager très loin !

90 % des jouets sont « made in China » et 80 % sont constitués de plastique. Pas terrible pour la planète ni pour nos enfants. C’est le constat qu’on fait Marine et Quentin, les créateurs nantais des Mini Mondes. C’est surtout ce que leur ont dit les parents qu’ils ont rencontrés. « Nous avons fait deux cents interviews de parents, souligne Quentin. Les retours ont été souvent les mêmes : il y a une vraie préoccupation, une vraie sensibilité à propos du respect de l’environnement. » Pourtant, il existe ce que les concepteurs appellent le « paradoxe plastique ». « On a du mal à se débarrasser de cette matière : elle est légère, de couleur vive, maniable… Elle a tout pour plaire, et pourtant les parents ne l’aiment plus parce qu’ils savent ce qui se cache derrière », résume Quentin. La solution, c’est de « faire » du plastique made in France à base de matériaux recyclés. « Nous récupérons des chutes de production de pots de yaourts et de pots de salades en plastique biosourcés, c’est-à-dire issus des déchets de canne à sucre ou de maïs, explique Marine. Ces chutes sont de nouveau transformées en billes de plastique que nous fournissons à notre fabricant basé à La Forêt-Fouesnant, dans le Finistère. » Origine, disponibilité de la matière première et même fin de vie sont ainsi pris en compte puisque les jouets sont labellisés OK Compost, ce qui veut dire qu’ils peuvent être compostés en six mois dans un processus de compost industriel.

 

Mais au-delà de répondre aux attentes des parents, il faut aussi séduire les enfants. Les Mini Mondes créent non pas des jouets mais tout un monde, des personnages, une histoire. L’univers a été imaginé par l’artiste nantais Antoine Corbineau. « Le premier pack comprend le Van, la famille Duchemin et le livre du grand départ, résume Marine. La famille va découvrir le monde, tous les deux mois il y aura de nouvelles destinations. La vocation des Mini Mondes est de faire se rapprocher les mondes. La notion éducative est importante pour nous, souligne Marine. Les enfants d’aujourd’hui naissent avec une conscience écologique très ancrée, et les Mini Mondes ont vocation à leur ressembler.

Nos histoires sont inspirées des initiatives écologiques prises par des enfants dans le monde entier. » Grâce à la vente directe sur Internet, les prix restent comparables à ceux du marché : 59,90 euros le coffret. Quatre mille jouets ont été produits pour ce premier Noël. Ce n’est qu’un début. Mini Mondes rêve, d’ici cinq ans, de se décliner en série, au cinéma et dans des albums.


lesminimondes.fr

Accueil > Société > Chic, du plastique !