Société

#WonderClito : super-héros

de l'anatomie féminine

Longtemps déconsidéré, devenu invisible, il revient sous les traits dun super-héros. Voici #WonderClito, et il va terrasser les idées reçues sur une partie méconnue de lanatomie féminine : le clitoris. 

Du haut de sa dizaine de centimètres et arborant fièrement sa cape, un nouveau super-héros est né à Vannes. Son nom : #WonderClito. Sa mission : rétablir quelques vérités sur le clitoris. Non, #WonderClito nest pas à lorigine de lhystérie chez la femme ; oui, il est lié au plaisir féminin – cest peut-être son seul super-pouvoir, mais un super-pouvoir qui a des incidences sur notre bien-être (voir encadré) ! « On sort dune espèce de Moyen Âge sur le sujet, puisque cela ne fait que vingt ans quil a été redécouvert. Nous avons voulu susciter des discussions sur cet organe souvent méconnu. Le personnifier permet de prononcer le mot, sans s’étouffer pour certains, et surtout montrer le clitoris tel quil est », explique Bénédicte Lanfrey, membre fondatrice de la #WonderClito Team.

Et pour ce faire, il suffit dimprimer et construire #WonderClito. Reste à le présenter… « Parler de #Wonderclito suscite différentes réactions : du rire gêné à la surprise, en passant par la moquerie. Les hommes sont plus accessibles, car ils savent que le plaisir de la femme vient du clitoris ». Pour Noëlla Jarousse, sexologue, sophrologue et auteur de nombreux ouvrages sur la sexologie, la perception du clitoris ne va pas de soi. « Cest encore un sujet tabou, même pour les femmes. Daprès Helen Kaplan, sexologue new-yorkaise, le clitoris est le seul organe orgastique de leur corps, et pour vivre une sexualité harmonieuse, elles doivent apprendre à linvestir ». 

Permettre la discussion

Surtout #WonderClito ouvre la discussion vers des sujets plus larges : éducation sexuelle ou pornographie avec les adolescents, mais aussi excision ou relation hommes/femmes. Et pourquoi pas des conversations autour de la découverte du clitoris chez la petite fille ? « La fillette est montrée du doigt si elle touche son sexe. Elle est réprimandée, on lui dit quelle va attraper des maladies, bref, elle est culpabilisée. Alors que le petit garçon est considéré comme un « futur homme » sil se masturbe. #Wonderclito peut déculpabiliser certains actes, si les parents réalisent que les filles, comme les garçons, doivent comprendre doù vient ce plaisir », ajoute Noëlla Jarousse.

Tout le monde peut sapproprier ce super-héros : profs, artistes, hommes, femmes… « Pour le moment, on en parle dans les médias et le monde artistique travaille sur sa représentation complète. Nous, on veut que tout le monde en parle ! Le clitoris se libère en douceur… », constate Bénédicte Lanfrey.

En attendant, #WonderClito a été invité au premier Festivulve de Montréal en juin. Le début dune reconnaissance mondiale ?

 

 

 

 

 

 

Un peu d’anatomie

Le clitoris est un reliquat d’un état embryonnaire de l’urètre prostatique, dont les récepteurs nerveux sont nombreux. Une stimulation du clitoris déclenche l’arrivée d’ocytocine, l’hormone liée à l’attachement, et d’endorphine, qui renforce les défenses immunitaires. Si cet organe est hormono-dépendant, il peut fonctionner même après la ménopause ou une maladie, type cancer, si la femme apprend à le stimuler.

Livre
« La relaxation pour tous » , de Noëlla Jarousse, chez Leduc S. Editions.

#WonderClito
Site Internet

Accueil > Société > #WonderClito : super-héros