Visite privée

Domaine de charme sur la côte sud

Le calme à cinq minutes de l'océan

C’est un peu l’histoire de la belle au bois dormant. Une demeure aux volets fermés que l’on oublie peu à peu. La végétation qui gagne, les arbres qui crèvent les toits. Il a fallu un peu plus qu’un baiser au couple de propriétaires pour redonner vie à cet endroit magique, il y a vingt-cinq ans. Un patient travail qui porte aujourd’hui ses fruits, révélant une véritable maison de famille qui reste toujours, un peu, celle d’un conte de fées. Découverte.

 

Totalement à l’abri des regards et pourtant si proche du port et de la plage, cette maison se découvre d’abord par l’extérieur. En passant les grilles, on ne fait que deviner l’immense parc et la forêt qui l’entoure. Le regard est attiré par un éclat de lumière. C’est le soleil qui se reflète sur l’étang de deux hectares. Des canards s’éloignent paresseusement. C’est le premier contact avec la faune qui s’épanouit dans ce magnifique domaine de vingt-trois hectares d’un seul tenant. On cohabite ici avec des sarcelles, des oies, des canards sauvages, mais aussi des lièvres, des chevreuils et des sangliers. Le gibier roi, la bécasse, y a aussi élu domicile. « Pour simplement faire le tour du domaine, je mets deux heures, raconte le propriétaire en passant à travers une clairière dans la forêt de chênes. Ce que j’aime ici, c’est qu’il y a différents sites : on passe de l’un à l’autre, des chênes aux châtaigniers, de l’allée cavalière à la forêt plus sauvage ». Un parc soigneusement entretenu – et éclairé – fait le lien avec la maison.

  

Depuis la vaste terrasse, le panorama est époustouflant. Une vue dont on peut profiter depuis la piscine de douze mètres de long chauffée en permanence à 28°C grâce à une pompe à chaleur, ou depuis le jacuzzi chauffé lui à 38°C. Une petite maison d’amis borde cet espace de détente. Parfaitement aménagée, avec chambre, pièce de vie, cuisine et salle de bains, elle offre une parfaite indépendance sous son joli toit en tuile.

 

Difficile, en pénétrant dans la maison, de s’imaginer qu’elle était totalement inaccessible, derrière un mur de ronces, quand les actuels propriétaires l’ont acquise. « Je me suis un peu demandé ce qu’on venait faire ici, s’amuse la propriétaire. Mais aujourd’hui, ça va très bien ». Au bout de cinq ou six ans de travaux, la demeure de 250 m² a retrouvé tout son lustre et conservé tout son charme.

 

Typique des bâtiments de cette époque, seule une partie de la maison bénéficie d’un étage. C’est le coin nuit. Au rez-de-chaussée, les propriétaires ont installé leur suite parentale aux couleurs douces, avec vue sur la nature. À l’étage, trois chambres ont été dessinées pour les enfants ou les petits-enfants, ainsi qu’une salle d’eau.

Le reste de la bâtisse bénéficie d’un très joli plafond cathédrale. C’est l’ancienne grange. Trois pièces de vie, avec chacune sa destination bien précise, s’enchaînent. Il y a d’abord le salon, qui invite au voyage avec un mur recouvert de véritable tadelakt. En plein milieu de la pièce, une cheminée contemporaine vient structurer l’espace et ajouter une touche résolument moderne, au milieu des poutres et des murs de pierres apparentes soigneusement jointoyées. Au sol, un dallage en pierre de Bourgogne, comme on le rencontre dans les abbayes, fait le lien entre les différentes pièces. On chemine naturellement vers la salle à manger. Un bel espace de réception face à une gigantesque cheminée, chinée dans un château, se découvre ensuite. Un espace salon plus intime et cocooning fait face aux flammes.

La cuisine, baignée de lumière, est largement occupée par un îlot central réalisé sur-mesure. Il accueille aussi bien la préparation des repas que les convives flânant un verre à la main. Ici, le carrelage se fait plus contemporain, avec ses larges dalles grises. On a envie de s’attarder dans cette pièce, près du fourneau. Dans la continuité de la maison, une autre terrasse en pierre. Exposée à la lumière du soir, elle accueille volontiers les soupers sous le préau très bien aménagé, et indispensable sous nos latitudes. Une maison facile à vivre en pleine nature, faite pour accueillir et partager le moment présent. Un conte de fées. On vous l’avait dit.

 

Cette maison est aujourd’hui en vente.
Elle est présentée par Valérie Lejay de l’agence Immonantes
06 12 32 08 46
Instagram / Site internet / Facebook 

Accueil > Déco > Domaine de charme sur la côte sud