Découverte

Les 15 lieux à réinventer dévoilés

Nouveau look pour une nouvelle ville

Les résultats du vote citoyen mis en place par la Ville de Nantes sont tombés le lundi 25 juin 2018. Découvrez les 14 projets qui ont été retenus par les nantais.e.s. pour les « 15 lieux à réinventer ».  Au total, 7 015 personnes ont voté. Comment ces endroits seront aménagés? Pour le savoir c’est par ici…

Chapelle du Martray / Le champignon urbain

Cette chapelle construite entre 1869 et 1888 est aujourd’hui inutilisée. L’association Le Champignon Urbain va faire de ce lieu, une champignonnière. Des pleurotes et shitaké (champignons comestibles) seront cultivés sur du marc de café usager. Avec ce projet, 2,6 tonnes de champignons peuvent être produites chaque année et 39 tonnes de déchets peuvent être valorisées. L’idée est de proposer un lieu de production agricole en zone urbaine, ouvert au public et pédagogique, où chacun pourra ramener son marc de café et repartir avec des champignons.

Espace Vert Le Fort / Le Fort

Cet espace vert se situe entre la Roseraie et le parc de la Beaujoire. Son terrain de 24 766m2 n’est pas souvent valorisé (en période estivale pour la production de foin et tous les cinq ans lors d’une manifestation ornementale et végétale). Le projet du collectif Le Fort est de réaliser un espace propice aux rencontres intergénérationnelles et accessible aux personnes à mobilité réduite. Il souhaite mettre en place des tables et bancs de pique-nique, un terrain de pétanque, une aire de jeux pour les enfants ainsi qu’un kiosque destiné à accueillir les manifestations culturelles d’associations partenaires. Le collectif a également pour ambition de créer un jardin potager et un espace végétalisé.

Bains douches Baco / La coopérative

Ce lieu situé dans l’allée Baco et inauguré en 1860, va être réinventé par l’entreprise solidaire Ouvre-Boite 44 au travers de son projet La Coopérative. L’idée est de proposer un espace pour les nantais.e.s tout en valorisant le rôle coopératif initial du lieu avec un espace de travail, de vie et de consommation solidaire. Il est donc prévu d’y installer une épicerie coopérative de producteurs locaux, une boutique de créateurs, un jardin urbain et un institut de bien-être. Le jardin sera accompagné d’une piétonisation d’une partie de l’allée de la Maison Rouge afin de simplifier l’accès au bâtiment.   

Berge Sarrebrück / La Serre Brück

Cette berge se situe entre le Pont Willy Brandt et le boulevard de Sarrebrück aux bords de la Loire. Le projet la Serre Brück porté par Nutreets, consiste à créer un espace à l’esprit guinguette, proche de la nature. Les nantais.e.s. pourront y découvrir des produits frais dans le « restaurant bistro snack ». Le porteur de projet souhaite également mettre en avant ses innovations en matière de maraichage et de pisciculture. Le lieu offrira de nombreuses animations (formations, ateliers, …) afin de créer un véritable espace d’échange et de rencontre.

Espace Vert Batonnier Guinaudeau / DLC

Cet espace clôturé par de hauts murs et situé à proximité des Chantiers Navals, fait également parti des 14 lieux à réinventer. L’association DLC (Détourneurs Libres de Consommables) a pour projet de créer un nouveau lieu de distribution d’invendus et d’échange contre le gaspillage. DLC récupère les invendus des grandes surfaces et les redistribue aux adhérents de l’association. L’idée pour cet espace vert, est de créer un lieu propice à l’information et l’échange autour du gaspillage, par le biais d’événements et la mise en place d’un jardin potager collectif.

Salle Bretagne / Le 23

Cet ancien cinéma situé au rez-de-chaussée d’un immeuble au 23 rue Villebois Mareuil sert aujourd’hui de salle de spectacle pour les écoles et les associations. La salle principale composée de 412 sièges est accompagnée d’un vestiaire et d’un bureau.  Le projet 23, porté par Big City Life (web media spécialisé dans la culture urbaine) prévoit de créer un espace artistique et culturel innovant et ouvert à tous. L’idée est de proposer un lieu vivant avec un marché de producteurs locaux, des activités sportives et manuelles. En bref, un endroit vivant, où l’on peut venir lire un livre, assister à des concerts, des conférences et autres événements. Le webmedia souhaite aussi créer des résidences d’artistes dans le style de la Taverne Gutenberg à Lyon (qui propose, entre autres, des ateliers de 7 à 17m2 aux artistes pour créer de façon intensive pendant plusieurs semaines).

Cours Cathuis / Le Grand Méchant Nous

Le Cours Cathuis, espace vert de 315m2 est un lieu délaissé de par son accessibilité difficile, son isolement, son manque de luminosité et d’aménagements. Pourtant c’est un endroit célèbre dans l’histoire de Nantes puisqu’il accueillait le repos de chasse d’Anne de Bretagne aux XV ème et XVI ème siècles.  Aujourd’hui, le projet Le Grand Méchant Nous souhaite redonner vie à cet espace en y aménageant un potager et un espace fleuri avec la participation des habitants du quartier. Ce projet participatif a pour but de créer un espace où les nantais.e.s. pourront prendre une pause, contempler la végétation et profiter du calme.

La Cocotte en verre / La Cocotte solidaire

Ce bâtiment vitré se situe dans le quartier Saint Félix, sur L’Île de Versailles au bord de l’Erdre. La Coopérative de la Cocotte Solidaire, désignée comme porteur de projet, a pour ambition de créer une cantine solidaire. L’idée est de participer à la préparation des repas de la cantine pour créer du lien entre les habitants. Le projet se veut respectueux de l’environnement, c’est pourquoi il est prévu d’y installer un jardin partagé et un composteur. Les associations sont également invitées à y proposer des animations et événements divers pour favoriser la mixité sociale.

La Galerie Dulcie September du Bâtiment des Beaux-Arts / Galerie du Zéro Déchet

Cette galerie, qui se trouve entre l’Hôtel de Ville et le quartier du Bouffay, est inutilisée depuis le déménagement de l’école des Beaux-Arts sur l’Île de Nantes en juin 2017. Aujourd’hui c’est le collectif de citoyens nantais, Les Amis de la Galerie et son projet Galerie du Zéro Déchet qui redessine ce lieu pour les nantais.e.s. L’idée est de faire découvrir un autre mode de vie aux habitants, celui du zéro déchet. Le collectif souhaite donc mettre en place des lieux de vie et d’inspiration (espace détente, cuisine, salle de bain, …), des ateliers d’expérimentation (cuisine, fabrication de ses propres produits ménagers, …) et des conférences.  

Fresche Blanc / Fresch’Heure

Cet espace vert, qui se situe au 1 rue Fresche Blanc en face des facultés, est clôturé par des murs et un grillage qui permet de le séparer du trottoir pour plus de calme. Le collectif Fresch’Heure souhaite aménager ce lieu afin que riverains et étudiants puissent s’y retrouver et échanger sur divers sujets, notamment ceux qui concernent l’environnement. Le porteur de projet souhaite donc y planter des arbres fruitiers, et y installer un compost collectif pour créer un lieu paisible où il fait bon discuter en dégustant quelques fruits.

Berge Sellier-Goudy / Rêver Sèvre

Cette Berge de 7000m2 est située en bords de Sèvre, proche de Pirmil et du centre commercial des Châtelets. Le collectif Rêveurs Sèvre et son projet Rêver Sèvre va créer dans ce lieu une base nautique, une halle polyvalente multi-activités et une prairie. L’idée est que la berge soit utilisée à toute époque de l’année, grâce à son aménagement démontable et réversible.

Barberie-Cens / Le Mur du Cens

Cette prairie de 9000 m2 est située entre la rue de Tahiti et l’allée des Nouvelles Hébrides. Sami MIMOUNI a pour projet Le Mur du Cens. Grâce à un mur de projection démontable, il souhaite transformer ce grand parc en un cinéma en plein air deux fois par mois, d’avril à d’octobre. Les citoyens nantais pourront représenter le patrimoine de la vallée du Cens au verso du mur.  Une buvette mobile accompagnera également les soirées cinéma.

Babonneau / Espace B’Bn

Cet espace est un terrain enherbé de 500 m2 proche de la Gare Maritime. L’association Bio-Ti-Ful, grâce à son projet Espace B’Bn, va transformer ce lieu en un véritable jardin partagé et récréatif. L’idée est de créer un lieu de rendez-vous et de valorisation des bio-déchets. Il sera composé d’un potager urbain, d’un composteur et lombricomposteur, d’un poulailler et bien sûr d’un espace pour se détendre et échanger.

Accueil > Société > Les 15 lieux à réinventer dévoilés