Portrait

Les Vananas

Association épicurieuse

Elles sont cinq copines. Morbihannaises d’origine ou d’adoption, elles veulent « rajouter leur grain de sel » à l’effervescence de la ville. À la découverte d’un artiste, d’un groupe de musique ou d’une tendance culinaire, les Vananas ont décidé de suivre leurs inspirations pour faire découvrir aux Vannetaises et aux Vannetais ce qui les inspire, autour d’événements fun et décalés.

« L’idée est née un midi, se souvient Irelle. On était en train de planifier un petit week-end en Bretagne avec un événement intéressant pour prendre un peu l’air. C’est là qu’on s’est dit que c’était dommage d’aller chercher ailleurs ce qu’on pourrait trouver ici. »

Aussitôt, le concept s’affine : créer des événements et fédérer autour une communauté de femmes. Et faire vibrer la ville. « Ce sont les femmes qui portent les événements et qui les mettent en avant, souligne la fondatrice. Mais elles, elles ne sont pas assez mises en avant dans le domaine socio-culturel ou l’entrepreneuriat. »

Le premier événement, organisé par Irelle, Nathalie, Stéphanie, Laure et Alexia, c’est un brunch italien associé à une exposition de l’artiste Charles Pringuay. « Après, « sky is the limit », s’amuse Irelle. On veut organiser des choses qui sortent de l’ordinaire et qui permettent de fédérer une communauté. L’idée des frichtis du dimanche a été lancée pour choisir de ne pas être à la maison le dimanche, mais ensemble. » L’association, « féminine mais pas féministe », s’adresse aux habitantes et habitants de la région de Vannes mais n’est pas fermée à l’idée d’accueillir des hôtes de passage.

© Crédits photos : Morgan Taltavull

« Quand je suis arrivée à Vannes, je ne connaissais personne et c’était un peu compliqué pour moi, se souvient Irelle, d’origine ivoirienne qui a fait un détour de dix ans au Québec. Depuis trois ans, je perçois une vague de gens comme moi, qui arrivent dans ce cadre de vie très sympathique et qui se sentent seuls. L’idée est aussi de pouvoir rencontrer des gens de tous horizons en dehors du cadre professionnel. » Loin du réseau business, on vient aux Vananas « se faire du fun », en québecois dans le texte. Participer à un roller disco sur le port de Vannes, un karaoké bikini, un pique-nique musical à la plage… les idées de manquent pas.


www.vananas.fr

Facebook Instagram 

Accueil > Société > Les Vananas