• À la rencontre de

    Franck Louvrier – « Vivre au pays des vacances ». Rencontre.

    Le nouveau maire de La Baule a des ambitions pour sa ville. Il veut accompagner un changement qui se dessine : passer de station balnéaire à ville à la mer. Comprendre : La Baule, c’est bien toute l’année. Rencontre.  Une ville à la mer, c’est ce que vous voulez pour La Baule. Ça veut dire quoi ?  C’est une « ville jardin » au bord de l’océan. Un cadre unique entre la plus belle plage d’Europe d’un côté, et la dune et la forêt d’Escoublac de l’autre. Une ville vraiment verte et un cadre de vie à forte attractivité pour ceux qui veulent quitter les grands centres urbains, synonyme de calme, de…

  • À la rencontre de

    Lucile Viaud, la géo-verrière qui transforme les ormeaux

    Inventer du verre issu d’un paysage. Rechercher des ressources délaissées pour en faire un nouveau matériau. C’est le travail de l’artiste-chercheuse Lucile Viaud. Il a la couleur de la mer. Le « glaz » breton, synonyme des profondeurs de l’océan. Le verre que Lucile Viaud a créé est constitué de coquilles d’ormeaux et de micro-algues. C’est la base de son travail que de chercher dans un paysage les ressources délaissées, issue de l’agroalimentaire ou en attente de valorisation. « Ma consigne, c’est de ne pas acheter ou prélever dans l’environnement. Cela représente un temps important de recherche et de rencontre ». Ensuite, quand elle a trouvé la coquille d’ormeau, celle d’escargot ou un tas…

  • À la rencontre de

    Grain de Sail – Les voiles gonflées

    Un cargo à voiles qui arrive les cales chargées sur un quai de Nantes. Ce n’est plus une image du passé. Grain de Sail vient d’effectuer sa première rotation transatlantique et a rapporté 33 tonnes de cacao depuis les Caraïbes et l’Amérique latine.  Il va falloir s’y habituer. Désormais, Grain de Sail fera deux rotations par an entre Saint-Nazaire et les Amériques. La première rotation – une première en hiver pour un voilier de charge depuis la fin de la marine marchande à voile – a eu lieu en février. En principe, le navire devait accoster et décharger à Saint-Nazaire. Mais une grève des dockers a poussé Grain de Sail…

  • Portrait

    Amélie Nothomb. « La vraie jeunesse, c’est la passion pour l’inutile »

    Dans la vie, il y a peu de certitudes. Il y a le passage des saisons, la feuille d’impôts en septembre et la venue d’Amélie Nothomb à Nantes. L’auteure métronome vient à la libraire Coiffard chaque mois de janvier. Jean-Jacques Lester l’y a rencontrée pour France Bleu.  Vous donnez l’impression que vous venez en dédicace avec encore beaucoup plus de joie qu’avant ! Avant, la dédicace, c’était la fête. Maintenant, la dédicace pour moi, c’est le carnaval. Ça donne une impression de prohibition. Des êtres humains viennent me rencontrer moi qui suis comme tout le monde, en manque d’êtres humains, en manque de contacts avec les autres. Pour beaucoup de…

  • Mobilier & décoration

    Arberi Home : la qualité d’un palace pour tous !

    Permettre au grand public d’accéder aux équipements de l’hôtellerie et de la restauration jusqu'ici réservés au professionnels. C'est le pari d'Arberi. La marque originaire de Loire-Atlantique, lancée sur Internet il y a quatre ans, ouvre son premier magasin à Guérande.

  • À la rencontre de

    Alfred Rambaud : un ébéniste sur le chemin de son art

    Être ébéniste, ce n’est pas un métier, c’est un voyage. Une longue route sans fin où l’on apprend à donner forme au bois. Et ainsi révéler son âme. C’est la vision défendue par Alfred Rambaud. Rencontre.  « Le bois, on peut apprendre à le travailler toute sa vie ». Alfred Rambaud, 31 ans, a installé son atelier d’ébéniste depuis deux ans avec vue sur la ria d’Etel. Il est venu presque par hasard à s’intéresser à ce métier d’art, en travaillant dans le bâtiment. D’abord menuisier, il a voulu rompre avec le rythme imposé par la fabrication d’étagères, de portes, de parquet, d’aménagements de cuisine. « J’avais envie de trouver mon rythme, travailler…