• Parlons-en !

    Être ensemble à La Belle Folie : le lieu de vie ouvert à l’année

    Une guinguette ouverte à l’année. Un lieu convivial, simple sans être simpliste. La Belle Folie, ce n’est pas une utopie. C’est la mise en application de cette volonté initiée par plusieurs amis en 2014 de créer un lieu où l’on se sente bien. « Ici, on n’exclut personne et on veut mettre les gens à l’aise, résume Aloys Le Claquin, l’un des fondateurs. On a créé un lieu de vie, ouvert à l’année ». Un lieu où se mélangent et se côtoient les locaux, les résidents secondaires, les touristes, les entreprises en séminaire… Ici, on mange, on boit, on dort et on se détend. Un lieu de vie au milieu…

  • Parlons-en !

    Dajla Lalia – White Tiger Music Academy

    Paris, Londres, New York, et maintenant La Baule. Le parcours de Dajla Lalia, chanteuse, musicienne et productrice, est ébouriffant de rencontres et de projets. Elle lance une académie pour tous ceux qui ont envie d’apprendre, de progresser et de prendre du plaisir en musique. Rencontre.  Remember Me, le single de Dajla Lalia tourne sur la radio FIP. La chanteuse, musicienne et productrice de trois albums est revenue poser ses valises dans la presqu’île après sept années passées à New York à côtoyer les plus grands. « J’habitais Londres et j’ai été invitée en 2014 par Gordon Williams à rejoindre son unité de production à Manhattan, et son école de musique », se…

  • Parlons-en !

    En vrac dans mon sac, le condensé des infos locales

    On déménage les poissons … … pendant les travaux autour de la vieille ville de Guérande. Les élèves du lycée Olivier Guichard ont récupéré les occupants des douves en partie vidées, et vont prendre soin d’eux.  On peut refaire du char à voile sur la plage de La Baule. C’était interdit auparavant. Eh oui.  Oyats, oyats ! 12 000 oyats ont été plantés sur la dune du port à Pornichet, pour lui redonner vie et lutter contre l’érosion marine. Et les pieds des promeneurs.  L’Origine du mal C’est le nom d’un film tourné au printemps à La Baule, mais aussi à Nantes et aux Sables d’Olonne, avec Laure Calamy, récemment…

  • Parlons-en !

    Dans les coulisses

    À quelques jours de l’ouverture de la saison du Puy du Fou, nous avons eu la chance de nous glisser en exclusivité dans les coulisses du parc. L’heure est à la concentration extrême.  « On part en roulade sur une épaule et ensuite on enchaîne sur l’autre. » Les consignes pour l’échauffement claquent. Ce matin-là n’est pas un matin comme les autres. D’abord, il pleut. Les Vikings ont trouvé refuge dans le décor des « Mousquetaires de Richelieu ». Et puis, c’est surtout le premier matin pour bon nombre d’artistes cascadeurs. Julien, 21 ans, enchaîne tous les mouvements avec un soin extrême. À la différence de beaucoup d’autres, il n’ose pas encore rentrer dans…

  • Parlons-en !

    Nantes : quel avenir pour le centre-ville ?

    Cela fait des années que le centre-ville de Nantes connaît une situation difficile. Les mouvements sociaux à répétition, l’augmentation de l’insécurité le soir et, depuis début mars, l’épidémie de Covid-19 plongent les professionnels dans le doute.  Manifestations anti-aéroport, mouvement des Gilets Jaunes, mobilisation pour la défense des retraites… Sans porter aucun jugement sur la légitimité de ces protestations dans l’espace public, il est évident, pour l’ensemble des professionnels, qu’elles ont un impact sur l’image et la fréquentation du centre-ville. Tramways coupés, nuages de lacrymo, les samedis noirs se sont enchaînés. Pourtant, si l’on se réfère aux chiffres publiés par la Chambre de commerce et d’industrie de Nantes-Saint-Nazaire, les chiffres d’affaires…

  • Parlons-en !

    La parabole du verre de bière

    L’affiche est alléchante. Elle montre un verre de bière et un slogan qui annonce « moins 25% pour les hommes ». Pourtant, dans la trentaine d’établissements qui participent à l’opération dans le département de Loire-Atlantique, les hommes déchantent vite. Leur verre arrive rempli tout juste aux trois quarts. Les 25 % qui se sont évaporés symbolisent l’écart de salaire entre les hommes et les femmes. Cette opération a lieu dans le cadre du « off » du Printemps des Fameuses, qui, à l’occasion de sa septième édition, continue à promouvoir l’égalité homme-femme. « Cette opération, c’est de la pédagogie, s’amuse Éric Warin, directeur du CCO et cofondateur du Printemps des Fameuses. L’idée est de faire…